Transcription aveu des héritiers GOURCUFF de leur grand mère Renée JEGOU au Mellac (1776)



Archive
Localisation de l'archive Archives Départementales de Loire Atlantique (Nantes)
Cote B 2061
Juridiction Juridiction royale de Quimperlé (sénéchaussée)
Support Feuille volante page double


Conventions de transcription :
   Transcription de l'aveu


Devant nous notaires royaux du Siège de Quimperlé ont comparu :
- Jean HENRY demeurant au lieu du Purit en la paroisse de Mellac, tuteur de Guillaume GOURCUFF,
- Jean LE TALLEC et Marie Louise GOURCUFF sa femme, de son mari elle le requérant duement autorisée
- et Margueritte GOURCUFF émancipée de justice
les trois demeurant en commensalité au lieu de Kernaour en la paroisse de Mellac, attendu leur minorité de 25 ans les trois assistés et autorisés de Louis LE GAL leur curateur présent demeurant au lieu de Penfrat en la paroisse de Trevoux,

Lesquels en privé et aux qualités de l'aveu fourni par le présent menu et déclaration au Roy notre et souverain Seigneur pour être présenté à M Francois Bernard Louis LE MAIRE receveur du domaine du Roy au département de cette ville

des droits et héritages dont René JEGOU ayeule maternelle des dits GOURCUFF est morte possesseur dans le courant du mois de Juin en la présente année 1776

Pour parvenir à la liquidation du rachat (=au règlement de l'impot sur la succession) du au dit domaine (=domaine du roi) du décès de ladite JEGOU desquels droits consistant en
- une partie de tenue au lieu de la Garenne en la paroisse Mellac
- et un parc de terre chaude situé aux issues (=aux confins) du Bodel en ladite paroisse de Mellac tous aleux roturiers (=bien non nobles) et au proche fief de notre Cour (=relevant de la Juridiction de cette Cour)

La description suit :

En premier :

1) Droits au lieu de la garenne :

- une maison nommée thiec goarem ayant de long à deux longères 25 pieds et quart, de franc (=profondeur) à deux pignons 13 et demi (pieds) et de haut 8 (pieds)
- l'aire à battre contenant en fonds 3 cordes
- une petite maison nommée ar craou ayant de long 2 longères et 15 pieds et demi, de franc un pignon 15 (pieds), et de haut 7 (pieds)
- la cour à frambois (=fumier) contenant de fond 3/4 de cordes
- un courtil (=jardin) au levant de la crèche (=étable) contenant en fond 30 cordes
- une pièce de terre chaude nommé parc (=champ) au ... (illisible) ayant ses édifices au ... contenant de fonds 206 cordes
- une pièce de terre froide nommée parc er .. (illisible) .. édifices au levant et partie au midi contenant de fonds 108 cordes
- une pièce de terre chaude nommée parc ar alain édifices au midi contenant de fond 157 cordes
- une pièce de terre froide nommée parc Craou an Dru édifices au midi contenant de fond 133 cordes et demi
- un pré nommé parc er goarem édiffces au levant contenant de fond 66 cordes

Les dits droits acquis par ladite JEGOU d'Allain LE GALL qui les avaient cueillis d'autre succession de Pierre LE GALL et Louis LE THEOU ses père et mère suivant contrat devant EVEN notaire de notre siège (=notaire royal relevant de la Cour de Quimperlé),

du premier passé aux droits du Roi le 11/4/1771 et affermé suivant acte devant le même EVEN du 21 contrôlé à Quimperlé le 25/6/1771 à Louis TANGUY et femme pour payer par an 66 £ et les mêmes droits dont la JEGOU s'était bien et duement à présent échus aux GOURCUFF cy dessus dénommés à l'exception dudit parc Alain terre chaude suivant partage fait entre eux et cohéritiers de la succession de la dite JEGOU d'autorité de notre siège par experts respectivement convenus et donnés d'office suivant procès verbal clos le 11 controlé, insinué et ensaisiné le 13/9 dernier après avoir été déposé au greffe de notre siège le 20 du meme mois de sptembre

2) Parc terre chaude aux issues du Bodel à cens roturier au proche fief de cette cour consistant comme suit :

- un parc terre chaude nommé parc poulpel ci-devant et aujourd'hui connu sous le nom de parc Charlic Bodel ayant ses édifices partie du levant contenant sous fond 288 cordes donnant du midi sur le chemin qui conduit dudit bourg de Mellac au village de Saint Caric en la même paroisse de Mellac,
lequel parc fut acquis de Charles JEGOU par Yves THEPAUT pour la somme de 201 £ suivant contrat devant ?VERRON notaire de ce siège du 17 controllé et insinué à Quimperlé le 29/1/1763
par ?promesse dudit Yves THEPAUT par ladite Renée JEGOU sa veuve suivant sentence de notre siège ...scellé à Quimperlé le 13/3/1747
et aussi échu en totalité aux dits GOURCUFF suivant le partage susdaté et la succession de la dite Renée JEGOU pour demeurer quitte du rachat de laquelle nommant les objets ci dessus dénommés,

les comparants aux qualités offrent payer à M Le Receveur, savoir

- pour les droits dudit lieu La Garenne 66 £ suivant la ferme susdattée d'iceux que l'on offre communiquer ..
- et pour le dit parc Charlic Bodel dont les comparants jouissent par main 10 £ 10 sols suivant le contrat susdaté que l'on offre aussi communiquer


.... M le receveur jouir par main pendant un an conformément à la coutume, ainsi voulu et consenti au dit Quimperlé entendu et au rapport de Messire Olivier GUILLOU notaire royal sous le seing de
Jean Francois MANCEL à requete de Jean HENRY,
de Messire Francois LE PENNEC à requête de Jean LE TALLEC,
de Charles Marie TANGUY à requête de Marie Louise GOURCUFF,
de Paul LAURENT à requête de Margueritte GOURCUFF,
de Jean René DAUBIN , à requête de Louis LE GAL ,
qui ont tous affirmés ne savoir signer de ce requis et les notres notaires ce jour 13/12/1776 ainsi signé sur la minute MANCEL, PENNEC, TANGUY, LAURENT, DAUBIN SABOT notaire royal et GUILLOU autres notaire royal rapporteur gardiatoire (sic) de la dite minute, duement controlée à Quimperlé le 20 des dits mois et an par LE MAIRE pour 22 sols 6 deniers.

signé : GUILLOU notaire royal