Recensement des protestants d'ANNONAY de 1802

  Le contexte
Le Concordat de 1801 met fin à la séparation de l’Eglise et de l’Etat : les cultes protestants sont désormais reconnus au même titre que le culte catholique. Un recensement des protestants de France est réalisé par l’administration préfectorale napoléonienne (recensement lié à la mise en place de la rémunération des pasteurs par l’Etat ?).


L’imprimé à remplir pour ce recensement comprend 6 colonnes : L’imprimé est rempli de manière diverse selon les communes : à Annonay le document permet de reconstituer, à peu près, la composition des familles, ce qui fait tout son intérêt.



Dans le cas de Boffres, commune majoritairement protestante, on dispose uniquement de longues listes de noms/prénoms sans liens entre eux.

Le recensement d’Annonay a été effectué par la municipalité d’Annonay dont un représentant de la communauté protestante comme l’indique la mention apposée à la fin du document : « Arrêté par le maire de la ville d'Annonay et le citoyen Pierre Mathieu LEORAT membre du conseil municipal que nous nus sommes adjoint en exécution de l'arrêté du préfet du 16 fructidor an 10. A Annonay le 3 vendémiaire an 11 »
  Le culte protestant à Annonay
Le recensement de 1802 indique que la population protestante d’Annonay s’élève à 357 personnes, soit environ 7 % de la population totale, dont 66 hommes mariés, 71 femmes mariées, 108 garçons, 106 filles et 6 défenseurs de la patrie.

En 1689, peu de temps après la révocation de l’Edit de Nantes (1685), les protestants représentaient encore 50 % de la population d’Annonay
  Observations et conventions adoptées pour la transcription
Absences de conjoint
dans certains cas, aucun conjoint n’est indiqué alors que la personne est signalée comme un homme marié ou une femme mariée. Hypothèse : le conjoint n’observe pas le même culte.
Parents éloignés et serviteurs
Le recensement a visiblement été en général effectué par foyer auquel sont associés dans certains cas sans doute des serviteurs de meme culte et des parents plus ou moins éloignés.
Reconstitution des familles
On a tenté dans le relevé de reconstituer la composition des foyers en se basant sur la manière dont le document était rempli : le lien mari / femme est indiqué de manière explicite dans le document original par contre la parenté des garcons / filles avec les hommes mariés / femmes mariées est indiquée uniquement par la position relative des noms dans le relevé. Des erreurs d’interprétation sont donc possibles :
Numéro de ligne
Un numéro de ligne, incrémenté dans l’ordre du recensement, a été ajouté dans le relevé.
Consulter les transcriptions
Accéder :