RESSOURCES GENEALOGIQUES PAYS DE BANNALEC

 

 

Enquête après déces à Scaer en 1787

 

 

 

 

 

Retour au menuPage précédente

 

 

Acte  :                       levée de cadavre
Date :                       13/12/1785

Juridiction :               seigneurerie de Euzenou (Scaer)

Lieu :                         bourg de Scaer

Cote aux archives :  15B139 (AD Brest)

 

 

 

 

 

Jacques SANSOM est décédé dans une auberge de Scaër. Une enquête est menée par les autorités du Seigneur de Euzenou dont la juridiction comprend le bourg de Scaër (ou du moins la partie dans laquelle se trouve l’auberge)

 

 

 

 

 

Personnes citées dans l’acte :

 

 

 

 

Role

Réside

 

LE GORGEU seigneur du Helliet

Louis Marie

Sénéchal de la juridiction d’Euzenou

Scaër

 

 

GUERNALLEC de Keransker

Marc Antoine Joseph

Avocat, procureur fiscal de la juridiction d’Euzenou

 

 

 

DANIEL

Louis

Sergent de la juridiction d’Euzenou  

Scaer ?

bourg

 

GUEGUEN

Jean Baptiste

Greffier de la juridiction d’Euzenou  

 

 

 

SAMSON

Jacques

Décédé

Scaër

bourg

Chapelier auprès de Yves SAVARY

MERDY (le)

Pierre Jacques

Chirurgien

Le Faouët

Ville

 

TALHOARN

Nicolas

Chirurgien

Le Faouët

ville

 

SAVARY 

Yves

Témoin

Scaër

bourg

Maitre chapelier et tenancier de l’auberge des « trois marchands »

CHRISTIEN

Françoise

Témoin

Scaër ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous noble maître Louis Marie GORGEU sieur du Helliet ancien avocat à la Court ex… la juridiction du marquisat d’Euzenou à Scaër savoir faisant que le jour d’hier douze de ce mois  de mille sept cent quatre vingt cinq, noble Marc Antoine Joseph de GUERNALEC sieur de Keransquer aussi avocat à la cour et procureur fiscal de cette juridiction nous aurait démontré qu’il venait d’apprendre par bruits publics que le nommé Jacques SAMSON garçon chapelier demeurant en cette qualité chez Yves SAVARY chapelier de profession et tenant l’auberge des trois marchands y était décédé en ce bourg paroissial de Scaër subitement et qu’il était nécessaire de nous y transporter pour en faire la levée et en rapporter état et procès verbal en sa présence, qu’il état aussi nécessaire de faire assigner des chirurgiens ce que nous lui aurions mandé et fixé notre assignation pour la descente à ce jour huit heures du matin.

 

 

 

En conséquence nous étant en compagnie du sieur procureur fiscal, de Maitre Jean Baptiste GUEGUEN greffier, de Louis DANIEL Sergent pris pour l’exécution de notre ordonnance, de Messieurs Pierre Jacques LE MERDY et Nicolas TALHOUARN ces deux derniers demeurant séparément en la ville et paroisse du Faouët distante de ce bourg de trois Lieues, ou ils nous auraient déclaré être arrivé du jour d’hier, nous étant transporté en la demeure du dit SAVARY ;

 

 

 

Nous y avons trouvé dans une salle au nord de ladite maison un cadavre sur un banc ou table longue la face vers le ciel couvert d’un drap qui servait à l’ensevelir, qu’on nous à dit être le cadavre dudit Jacques SANSON ayant les cheveux et barbe noire, et après l’avoir fait mettre sur une table près de la fenêtre de la dite salle, nous avons pris le serment dudit Yves SAVARY et de Françoise CHRISTIEN qui se sont trouvés près dudit cadavre après leur avoir fait lever séparément la main ont promis et juré de nous s’ils connaissaient le dit cadavre. Ils nous ont affirmés que c’est celui du dit Jacques SAMSON et ne savoir quelle est la cause de sa mort à moins que ce ne soit d’effet de l’ivresse dont il était grandement épris le dimanche onze de ce mois au point qu’il fut transporté hier depuis la rue en son lit ou il est décédé et a ledit SAVARY signé avec nous notre adjoint ladite CHRISTIEN ayant déclaré ne le savoir faire de ce interpellé.

Signatures DU HELLIER LE GORGEU, Yves SAVARY

 

 

 

Ensuite de quoi nous avons ordonné aux dits sieurs LE MERDY et TALHOUARN chirurgiens de procéder à la visite extérieure et intérieure dudit cadavre. Les deux le serment préalablement pris après leur avoir fait séparément lever la main ont promis et juré de se bien et fidèlement comporter à ladite visite.

 

 

 

A quoi procédant ils nous ont fait voir et nos avons vu une petite contusion à la partie supérieure du front, plus deux tâches bleuâtres aux régions hypogastriques de la grandeur de deux pouces, trois autres marques de même nature qui ont paru l’une et l’autre au commencement de la corruption et ils nous ont montré et fait voir et avons vus les viscères en bon état, la petite excoriation n’ayant pu causer la mort ils nous ont déclaré ne pouvoir l’attribuer qu’à un excès de boisson ; de tout quoi nous leur avons enjoint de rapporter leur procès verbal séparé du présent et le déposer dans le jour aux mains de notre adjoint et sur ce que le dit Yves SAVARY et la dite Francoise CHRISTIEN nous ont assuré que le sit SAMSON était de la religion catholique, apostolique et romaine, nous l’avons autorisé à l’enterrer en terre sainte.

 

 

 

De tout quoi nous avons fait et rapporté le présent notre procès verbal sous notre signe celui dudit sieur procureur fiscal de notre adjoint et du dit Daniel SERGENT les dits jours et an que devant.

Signatures : Le GUERNALEC de Keransquer procureur fiscal, DU HELLIET le GORGEUR, Louis DANIEL sergent

 

 

 

 

 

Retour au menuretour page précédente