Cahier de Doléances de Riec




Rappel du processus de désignation des députés :

Les représentants de la paroisse rédigent le cahier de doléances et désignent des représentants. Ceux ci se réunissent avec les autres représentants au siège de la sénéchaussée et choisissent parmi eux des représentants à envoyer à la réunion d'arrondissement. Les représentants des différentes sénéchaussées de l'arrondissement désignent les députés envoyés aux Etats Généraux.

Vous trouverez ci dessous :




Cahier de charges du général de la paroisse de Riec, extraordinairement convoqué aux fins d'ordres du roi, leur signifié à requête de M(onsieu)r le p(rocureu)r du roi de Quimperlé en la personne de leur marguillier en charge par Jorré(?), général et d'armes, le 28 mars dernier.

Ledit général, instruit par la lecture qui lui a été faite tant du règlement du 24 janvier que de celui du 16 mars derniers pour la convocation des Etats généraux que notre bon roi a pris la résolution juste et bienfaisante d'entendre tous ses sujets, sans distinction de rangs et de fortunes, voulant qu'ils concourent à nommer leurs représentants aux Etats généraux et à y faire parvenir leurs doléances, le général pour répondre à la sagesse de ses vues et à sa bonté paternelle a l'honneur de lui représenter avec confiance.


Lecture faite desdites charges au général assemblé, il a déclaré les adopter en tout leur entier, et se référer au surplus aux articles de doléances et demandes formées par les autres membres du Tiers Etat de la province, qui n'auraient pas été prévues ou suffisamment développées dans le présent.

Fait et arrêté dans la nef de l'église paroissiale de Riec, à défaut d'appartement assez spacieux pour contenir la masse des habitants, sous les seings des soussignés faisant tant pour eux que pour le surplus des habitants de ladite paroisse qui ont déclaré ne savoir signer.

Ce jour 1er avril 1789.

Alain Le Sellin, Fraper, Boulic J. Boulic, Pierre Jollivet, Carriou L Berthou p(rê)tre. Le Breton de Villeblanche sénéchal J. M. David r(ecteu)r de Riec, J.L. Le Gurudec p(rê)tre Le Pennée

Réunion des paroisses de la sénéchaussée, désignation des députés de l'arrondissement

Le sénéchal de Quimperlé, Sébastien-Bernard Joly de Rosgrand, administrait un petit territoire, qui ne comprenait, outre la ville, que 14 paroisses et trêves. Dans l'ordonnance, qu'il publia dès le 24 mars, il convoquait les députés des campagnes et de Quimperlé le jeudi 2 avril.

Ce jour-là les 31 représentants des campagnes s'unirent à ceux de la ville, ils adoptèrent un cahier commun et élurent leurs 4 électeurs à l'assemblée d'arrondissement : deux négociants - Vincent-Samuel Billette, sieur de Villeroche. propriétaire d'une tannerie, et Jean René Briant de Boismelin, de Quimperlé -, et deux hommes de loi : Samson Bienvenu, notaire, de Quimperlé, et Guillaume Guyho, avocat, procureur fiscal de la juridiction de Quimerch, de Bannalec.

Les électeurs de Quimperlé se retrouvèrent le mardi 7 à Carhaix avec ceux des 4 outres sénéchaussées composant l'arrondissement (Carhoix. Châteaulin, Château-neuf, et Gourin). Après avoir rédigé leur cahier commun, les 28 délégués - 25 hommes de loi et 3 négociants- choisirent, pour représenter l'arrondissement aux Etats généraux un Quimperlois, Billette, et un avocat de Châteaulin, Jean-Marie Le Golias de Rosgrand. Anne-Jacques-Bernard-François Carquet, procureur du roi à la sénéchaussée de Châteauneuf, fut désigné comme suppléant.