Cahier de Doléances de Mellac




Rappel du processus de désignation des députés :

Les représentants de la paroisse rédigent le cahier de doléances et désignent des représentants. Ceux ci se réunissent avec les autres représentants au siège de la sénéchaussée et choisissent parmi eux des représentants à envoyer à la réunion d'arrondissement. Les représentants des différentes sénéchaussées de l'arrondissement désignent les députés envoyés aux Etats Généraux.

Vous trouverez ci dessous :




Le général de la paroisse de Mellac extraordinairement assemblé en vertu de sommations, injonction et interpellations lui signifiés à requête de Monsieur le procureur du roi de Quimperlé en la personne d'Alain Le Beux, leur marguillier en charge, délibérant sur les points résultant desdites sommations, a nommé pour la rédaction de leurs plaintes et doléances Guillaume Hanry, René Le Gai, René Goenvic et Yves Fardeau, et pour le mettre par écrit Gildas Fardeau, et pour le porter au siège de Quimperlé Jean Hanry et Louis Josse, déclarant approuver ce qu'ils feront ce touchant.

Plaintes et doléances des paroissiens de Mellac

Ce moment depuis si longtemps désiré est enfin arrivé, il nous est donc permis de porter au pied du trône nos plaintes et réclamations, le plus juste des rois, le plus tendre des pères nous ouvre son sein, et nous engage à y répondre (= répandre ?) le sujet de nos doléances, c'est lui-même qui nous y invite. Que rien ne nous détourne donc de répondre à la sagesse de ses vues et à sa bonté paternelle; disons-lui donc avec confiance :

Sire,

Adoptons en général tous et chacun des articles de doléances et demandes qui sont contenues dans le cahier des députés de la ville de Rennes du 5 janvier dernier.

Ainsi que devant fait et arrêté sous mon seing à Mellac en la sacristie ce jour 31 mars 1789.

Josse Fardeau greffier

Réunion des paroisses de la sénéchaussée, désignation des députés de l'arrondissement

Le sénéchal de Quimperlé, Sébastien-Bernard Joly de Rosgrand, administrait un petit territoire, qui ne comprenait, outre la ville, que 14 paroisses et trêves. Dans l'ordonnance, qu'il publia dès le 24 mars, il convoquait les députés des campagnes et de Quimperlé le jeudi 2 avril.

Ce jour-là les 31 représentants des campagnes s'unirent à ceux de la ville, ils adoptèrent un cahier commun et élurent leurs 4 électeurs à l'assemblée d'arrondissement : deux négociants - Vincent-Samuel Billette, sieur de Villeroche. propriétaire d'une tannerie, et Jean René Briant de Boismelin, de Quimperlé -, et deux hommes de loi : Samson Bienvenu, notaire, de Quimperlé, et Guillaume Guyho, avocat, procureur fiscal de la juridiction de Quimerch, de Bannalec.

Les électeurs de Quimperlé se retrouvèrent le mardi 7 à Carhaix avec ceux des 4 outres sénéchaussées composant l'arrondissement (Carhoix. Châteaulin, Château-neuf, et Gourin). Après avoir rédigé leur cahier commun, les 28 délégués - 25 hommes de loi et 3 négociants- choisirent, pour représenter l'arrondissement aux Etats généraux un Quimperlois, Billette, et un avocat de Châteaulin, Jean-Marie Le Golias de Rosgrand. Anne-Jacques-Bernard-François Carquet, procureur du roi à la sénéchaussée de Châteauneuf, fut désigné comme suppléant.